CONSEILS | LOUER UNE VOITURE EN VOYAGE

0 Comments

Quand on veut être libre de bouger à sa guise sur son lieu de villégiature, il est souvent bien utile de louer une voiture. Comment faire pour ne pas risquer de transformer ses vacances en enfer en cas de problème ?

Tout d’abord, le plus simple est de louer sa voiture par internet avant son départ. Vous pourrez ainsi comparer les prix proposés par les différents loueurs qui varient parfois du simple au double pour le même modèle de véhicule. N’hésitez pas à opter pour une société un peu moins connue que les “mastodontes” en la matière, non sans avoir évidemment vérifié auparavant les avis laissés par les clients sur Google ou Tripadvisor. N’oubliez pas de choisir entre boîte manuelle et automatique. Si vous avez besoin d’accessoires comme un GPS, une surfacturation à la journée sera à prendre en compte (souvent plus de 20€). Si vous disposez donc d’un bon vieux GPS à la maison (de ceux qui se branchent sur l’allume-cigare), vérifiez si vous disposez des cartes du pays où vous vous rendez ou téléchargez-les, vous pourrez ainsi réaliser une petite économie.

Et puis, renseignez-vous aussi si dans votre pays de destination, on roule à droite ou à gauche. Il serait dommage de perdre vos moyens et de passer vos congés en panique totale si vous ne vous sentez pas à l’aise dans une conduite différente de celle à laquelle vous êtes habitué.

Puisque vous comptez conduire durant votre voyage, n’oubliez pas évidemment d’emporter votre permis de conduire et une carte de crédit, toujours indispensable au moment de réceptionner votre véhicule. C’est une évidence mais tout le monde peut être distrait…

Caution et assurance

Outre le prix de la location pour le nombre de jours souhaité, vous devrez vous acquitter d’une caution. Là aussi le montant est très variable selon les loueurs et les destinations. De 250€ environ à plus de 1250€ parfois. Ce montant n’est pas débité mais bloqué sur votre carte de crédit. Calculez donc bien pour ne pas vous retrouver illico sans moyen de paiement pour le reste de vos vacances. Un moyen pour éviter ce blocage d’argent (et la façon dont j’opère désormais) est d’opter pour une “full insurance” qui vous couvre quoi qu’il arrive (y compris un sinistre total). Le montant est souvent d’une centaine d’euros pour une petite semaine. Là le montant vous sera débité et non rendu. Mais du coup, vous aurez l’esprit tranquille quoi qu’il arrive.

Une fois votre contrat et les clés en main, avant de prendre la route, faites le tour de la voiture et vérifiez bien les coups et griffes éventuels. Prenez des photos du véhicule sous toutes ses facettes et comparez les défauts éventuels avec ceux mentionnés sur le contrat. Indispensable afin qu’on ne puisse pas vous reprocher quoi que ce soit au moment où vous rendrez la voiture en fin de séjour.

Le plein de carburant

Pas toujours évident d’utiliser un véhicule qu’on ne connaît pas, et savoir de quel côté se trouve la trappe à essence. Pour ne pas vous tromper de côté à la pompe et/ou éviter le torticolis en essayant de voir de quel côté se trouve le réservoir, regardez la jauge sur le tableau de bord. La plupart du temps une flèche vous indiquera la droite ou la gauche. En fin de parcours, faites le plein juste avant de rendre le véhicule sous peine d’être facturé d’un surplus. Rendez votre voiture propre (débarrassée des déchets éventuels comme des bouteilles vides).

Voilà, il ne vous reste plus qu’à profiter du paysage tout en respectant les limitations de vitesse afin d’éviter les mauvaises surprises au retour. Bonnes vacances et bonne route !

Texte/photo : (c)Caroline Martin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related Posts