UN REVE EN BLEU ET BLANC : SIDI BOU SAID

0 Comments

A une vingtaine de kilomètres de la capitale Tunis, le charmant petit village de Sidi Bou Saïd offre une autre image du pays au visiteur. La douceur de vivre est partout présente dans cette localité tout de blanc et bleu vêtue. Flâner dans les ruelles et s’attarder dans les nombreuses boutiques d’artisanat local est une activité à laquelle tout touriste digne de ce nom doit se soumettre.

Dans l’une ou l’autre échoppe vous dénicherez certainement, parmi les tapis et autres breloques, “la” cage en fer forgé typique que vous ramènerez en cadeau. Un modèle spécifique du lieu fabriqué à la main qui, il faut l’avouer, ne manque ni de charme ni d’originalité.

Lors de votre promenade, vous ferez une halte au “Café des Délices” qui porte ce nom depuis le tournage d’un clip de Patrick Bruel en 1999. Si la vue sur la Méditerranée y est sublime je lui ai de loin préféré le “Café des Nattes” au charme plus authentique et aux prix nettement plus démocratiques. Ce lieu chargé d’Histoire est fréquenté tant par les locaux que par les touristes. Tous viennent ici pour s’imprégner de l’atmosphère unique de l’endroit, fumer un narguilé ou siroter un thé à la menthe servi avec des pignons. Paul Klee, Simone de Beauvoir ou Johnny Hallyday ont, en leur temps, apprécié ce lieu mythique du village.

Si l’envie vous prend de marcher sur les traces d’autres célébrités, rendez-vous au restaurant “Au bon vieux Temps” qui a vu défiler dans ses murs et à sa terrasse le prince Albert de Monaco, Patrick Bruel (encore lui), Jamel Debouzze, Fanny Ardant ou encore Boutros Boutros Ghali. Outre les traditionnels couscous, les poissons sont un véritable régal. J’avais opté pour le filet de daurade au citron vert et je n’ai pas été déçue.

Sidi Bou Saïd reste mon coup de coeur tunisien à ce jour. Un lieu idéal pour allier plaisirs des yeux et du palais.

Pour y aller, depuis Tunis, emprunter la ligne 1 du TGM (train) ou le bus. Comptez une petite demi-heure de trajet. Tarif : 1€. Pour jouir au mieux de l’endroit, privilégiez les périodes creuses. Durant la haute saison, le village est envahi de touristes. Comptez une journée pour prendre le temps de flâner à l’aise.

Texte et photos : Caroline Martin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related Posts